Rencontres entre chiens: comment être serein ?

Rencontres entre chiens: comment être serein ?

26 juin 2019 6 Par Un monde d'amis
Share Button

Quand il s’agit de faire se rencontrer des chiens il y a plusieurs cas de figure et plusieurs types de maîtres.

Quand j’ai commencé à exercer en tant qu’éducateur canin, j’ai été surprise par tous les maîtres qui me contactaient pour que je les aide à éduquer leur chien et qui avaient peur des chiens. Oui, j’ai beaucoup de clients qui ont peur des chiens. Ils en ont un, bien sûr, mais ils ont peur des autres. Du coup, quand ils croisent un chien ils sont mal à l’aise, voire carrément anxieux ou apeurés. Évidemment, le chien qui partage leur vie ressent cette peur, une contagion émotionnelle se crée, qui fait que leur stress se propage chez leur ami à quatre pattes. Très vite, leur chien se met à avoir peur quand il en rencontre un autre. Les balades deviennent alors un calvaire puisque le couple chien/maître appréhende de croiser un canidé. Pourtant sortir son chien est indispensable à son équilibre, même s’il a un jardin. Pour en savoir plus lisez ceci.

Même si vous n’avez pas peur des chiens, vous avez peut-être peur de les laisser se rencontrer. Si en plus une mauvaise rencontre s’est produite, il est possible que vous ayez réduit les promenades et le comportement de votre chien s’en ressent. Évidemment moins un chien sort, plus les balades seront difficiles pour ne pas dire pénibles pour le maître. Moins votre chien voit de congénères et moins il est sociable, et vous voilà rapidement dans un cercle vicieux. Pour en sortir la seule solution est que vous sachiez quoi faire et comment. C’est ce que je me propose de vous expliquer dans cet article.

Enfin, peut-être qu’au contraire vous faites partie des optimistes, toujours persuadé que tout ira bien et que les chiens vont se gérer. Mon expérience me montre que ce n’est pas le cas aussi, je vous invite à voir avec moi quoi faire ou ne pas faire quand on croise un chien afin que tout se passe au mieux.

Tout d’abord, je vous propose de distinguer 2 types de rencontres, les rencontres fortuites que vous allez faire en promenant votre chien dans le quartier et les rencontres entre chiens, organisées ou tout au moins prévues.

Commençons par les rencontres fortuites.

Ce sont toutes celles que vous faites lorsque vous partez vous balader seul, que ce soit pour une sortie hygiénique ou une promenade plus longue.

Ce que je vais vous dire vous surprendra peut-être, mais personnellement je vous conseille de ne pas laisser les chiens interagir. Beaucoup de propriétaires veulent absolument que leur chien dise bonjour, quand bien même il n’en a pas envie.

Est-ce que vous dites bonjour à tous les gens que vous rencontrez dans la rue, même si vous ne les connaissez pas ? Bien sûr que non. Pourtant nous sommes parfois tentés de faire en sorte que nos chiens disent bonjour à tous les chiens. Ça n’a pas de sens.

Votre chien pourrait peut-être faire connaissance avec ce caniche qui arrive, mais avez-vous le temps pour ça ? Permettez-moi d’en douter. Faire connaissance pour des chiens ce n’est pas « se faire le bisou » comme on l’entend souvent. C’est commencer par s’observer, communiquer à distance par une panoplie de signaux, c’est approcher en arc de cercle (rarement possible avec nos trottoirs étroits) renifler les gouttes d’urines laissées là exprès avant de venir se sentir le derrière… Puis se tourner autour (avec les laisses ce n’est pas très pratique !) et peut-être jouer (impossible en ville).

Donc en général (je vous parlerai de l’exception ensuite) je vous conseille de ne pas laisser les chiens interagir lors d’une rencontre fortuite. Il ne s’agit pas d’un dogme sans fondement, non, j’ai de très bonnes raisons à cela :

  • La plupart des maîtres ne connaissent pas leur chien : ils pensent que parce qu’ils ont un mâle et vous une femelle cela va bien se passer (hé bien non pas toujours !) Donc inutile de les croire aveuglément quand ils affirment que leur chien est gentil !
  • Les maîtres veulent souvent tester : ils pensent « on verra bien comment ça va se passer », mais si votre chien grogne, ils vous engueulent au motif que votre chien est méchant ou bien ils s’énervent pour interrompre l’interaction qui tourne au vinaigre. N’est-il pas plus simple d’éviter purement et simplement la situation ?
  • Ils croient que les chiens vont se gérer : si les chiens se géraient sans heurt alors effectivement on pourrait, mais force est de constater que ce n’est pas le cas, et encore moins en laisse, dans un espace restreint, avec des maîtres stressés, pressés, à quelques centimètres et qui tirent sur la laisse à la première occasion
  • Les lieux s’y prêtent rarement : une rencontre entre chiens ne peut pas se faire en face à face. Ce n’est pas ainsi que des chiens se saluent en arrivant l’un sur l’autre.
  • 2 chiens en laisse ne peuvent pas interagir : la laisse entrave les mouvements, limite les déplacements, bref, une rencontre ne peut pas se faire ainsi.

En tout état de cause je préconise l’absence ce rencontre entre chiens en laisse.

Que faire si votre chien est en laisse et l’autre pas ?

Demandez à son maître de rattacher son chien ou au moins de le garder loin du vôtre. Dites que vous ne souhaitez pas qu’ils se disent bonjour puisque le vôtre est en laisse, après tout c’est votre droit. Soutenez que votre chien a la gale : personnellement cela a toujours déclenché chez le maître du chien en face, une volonté toute nouvelle de l’empêcher d’approcher le mien !

Et s’il n’y a pas de maître qui accompagne ce chien ?

Je n’ai pas de recette miracle ! Selon les cas et les lieux, si je sais que cela ne risque rien avec mon chien, j’observe l’approche du chien et je lâche la laisse pour qu’ils interagissent librement. Si je pense que la rencontre n’est pas possible, je vais m’interposer et éloigner l’importun. Parfois, je jette des friandises au sol pour ce chien qui approche soit occupé à autre chose tandis que je m’éloigne… Bref, c’est du cas par cas, et un peu sauve-qui-peut.

Il arrive malgré tout que des maîtres insistent pour que les chiens se disent bonjour. Ils affirment que, détaché les rencontres se passent bien. Cela sous-entend quand même qu’attaché leur chien est ingérable ce qui n’est guère engageant ! Et si c’est votre cas, je vous conseille, plutôt que de le lâcher, de travailler de sorte qu’il apprenne à se tenir à l’approche d’un chien. Sans travail, les choses ne changeront pas, d’autant plus qu’en le laissant faire, votre chien se conforte dans ce comportement et n’a donc aucune raison d’en changer.

Parfois, les maîtres n’ont pas de rappel sur leur chien, du coup, ils le laissent vous débouler dessus sans présentation. C’est quand même le meilleur moyen pour que la rencontre entre les chiens se passe mal. Imaginez quelqu’un qui vous fonce dessus en vous fixant, nul doute que si vous avez une bombe lacrymogène sur vous, vous êtes prêt à la dégainer ! Votre chien n’est pas différent.

Vous l’aurez compris, se sont de mauvaises raisons pour laisser les chiens interagir librement, et le meilleur moyen pour que ça finisse mal.

Mais alors comment fait-on pour socialiser son chien s’il ne peut pas entrer en relation avec les autres ?

On crée de bonnes conditions pour la rencontre. Pour cela, il faut avoir le temps, et être prêt à changer de parcours. Ainsi

  • On se suit, et on alterne celui qui est devant : de cette manière, chacun a l’occasion de déposer des gouttes d’urine et la rencontre démarre par l’olfaction des traces laissées par l’autre.
  • On observe l’attitude de chaque chien.
  • Il doit y avoir de l’espace : les chiens ont besoin de pouvoir s’approcher, s’éloigner à leur rythme.
  • Il faut une liberté de mouvement (donc pas de laisse)

Autant dire que ces conditions sont rarement remplies dans une rencontre fortuite. C’est la raison pour laquelle les rencontres entre chiens doivent être organisées? Il y a d’ailleurs de plus en plus de groupes de balades sur Facebook notamment et il peut être intéressant d’y participer.

 Dans tous les cas, si vous voulez lâcher votre chien et le laisser jouer avec les autres, il vous faut connaître quelques règles, pour limiter les risques. C’est ce que je vais vous expliquer maintenant.

Les rencontres entre chiens organisées et planifiées

Le chien est un animal social il est donc important qu’il rencontre ses congénères (sauf cas particulier). Un chien qui n’a plus l’occasion de communiquer avec les autres va petit à petit perdre son langage ce qui, vous vous en doutez, n’est pas une bonne chose. De plus, les rencontres sont l’occasion de travailler son chien avec la distraction que représentent les autres chiens. Enfin si votre chien ne voit que très rarement des congénères il va s’exciter exagérément, tandis que si c’est quelque chose de courant dans sa vie, il sera beaucoup plus calme. C’est un peu comme les enfants qui sont surexcité la veille de Noël, nul doute que si c’était Noël tous les jours ils seraient calmes !

Donc les balades et rencontres entre chiens sont utiles à une condition :

Que ce soit un bon moment passé avec des congénères. Le but est de créer un bon souvenir, afin que les chiens soient associés à quelque chose d’agréable. Rien d’autre.

Vous ne devez pas chercher à ce qu’ils jouent à tout prix comme des fous. D’ailleurs, associer la présence de chiens à des jeux effrénés n’est pas une bonne idée. À terme, vous allez perdre le contrôle de votre chien, il va s’exciter de plus en plus à la vue d’un chien et vous serez bien avancé !

Vous ne voulez pas non plus qu’un chien harcèle le vôtre. Au lieu de créer un bon souvenir, vous créeriez alors une mauvaise expérience. Or toute mauvaise expérience aura des répercussions sur les rencontres futures.

Il s’agit donc de voir maintenant, comment il faut s’y prendre pour que la rencontre se passe bien et créer ce bon souvenir chez votre chien. Il y a des choses à faire avant, à l’arrivée, et pendant. Voyons cela en détail.

Avant toute rencontre entre chiens :

  • Se renseigner sur les chiens présents : les maîtres ne connaissent pas toujours leur chien, mais connaître la race, le gabarit, son passif est utile.
  • Renseignez vous sur le nombre de chiens : – de 10 c’est mon conseil, au-delà, les chiens sont souvent trop différents, l’excitation monte vite, les risques qu’un chien soit mal à l’aise sont importants.
  • Savoir quel est le parcours : si la balade ne comprend que des chemins étroits… Ce n’est pas un bon tracé pour lâcher les chiens.
  • Avoir une laisse : pour le départ
  • Prendre une longe : (5 à 10 mètres) qui donne de la longueur sans forcément lâcher son chien, est une bonne idée, puisque vous ne pouvez pas savoir si les chiens seront lâchés.
  • Mettre un harnais : dès lors qu’on utilise une longe, le collier est exclu. Pour Bien choisir votre harnais, regardez cette vidéo.

Lorsque vous arrivez sur les lieux, il n’est pas question d’ouvrir le coffre et de laisser les chiens sortir, ni de faire un attroupement avec plusieurs chiens et humains agglutinés !

A votre arrivée:

  • Garez-vous à bonne distance des autres
  • Laissez votre chien dans la voiture le temps de dire bonjour à tout le monde
  • Partez en longe, à une distance qui ne permet pas aux chiens de se toucher.

Profitez-en pour observer les chiens :

  • est-ce qu’ils se désintéressent les uns des autres ?
  • Est-ce qu’ils reniflent ?
  • Sont-ils détendus ?
  • Sont-ils aptes à écouter ?
  • Comment sont les laisses ?
  • Votre chien a-t-il son comportement habituel ?

Se sont autant d’indicateurs du niveau de tension des chiens présents. Il est inutile de lâcher des chiens tendus, excités, frustrés de ne pas pouvoir se dire bonjour. Attendez qu’ils se détendent, la rencontre entre les chiens se fera plus tard.

Rappelez vous votre objectif est de faire une balade avec d’autres chiens :

  • ce n’est pas de lâcher les chiens
  • ce n’est pas qu’ils jouent

Il vaut mieux une balade en longe qui se passe bien qu’une balade lâchée qui dégénère. Je le répète très souvent, mais vous pouvez tout à fait faire une balade agréable, et bénéfique sans lâcher les chiens.

Comment savoir si on peut enlever la longe ?

Avant de savoir si vous allez laisser les chiens se rencontrer, observez le vôtre :

  • il en fixe un autre
  • c’est une boule de nerf
  • il n’écoute pas (les ordres qu’il connaît habituellement)
  • il tire pour aller voir les autres chiens
  • il ne renifle pas ( alors qu’il a coutume de la faire)
  • il a un comportement inhabituel
  • il halète alors qu’il ne fait pas trop chaud
  • il urine sans arrêt alors que ce n’est pas dans ses habitudes

Ne le lâchez pas. Ce n’est pas la peine. Attendez que les choses se tassent, éventuellement.

Si, en revanche :

  • les chiens sont détendus : les muscles sont relâchés…
  • ils sont capables d’écouter leur maître : sur des ordres simples et connus
  • ils prennent les friandises : un chien gourmand qui refuse les friandises qu’il mange d’habitude sans hésiter est un chien qui stresse
  • les lieux sont adaptés : évitez les chemins étroits où les bousculades peuvent déboucher sur des tensions

Ce n’est pas non plus le moment de discuter avec la copine, continuez d’observer vos chiens.

  • Certains chiens ne joueront pas, ou en tout cas pas de suite, ce n’est pas grave, ce n’est pas l’objectif.
  • S’ils jouent : imposez des pauses s’ils ne les font pas d’eux-mêmes
  • Regardez si les rôles changent : le poursuivant devient le poursuivi, sinon interrompez le jeu.
  • Si un chien est mal à l’aise, stoppez le jeu.

Comment savoir que votre chien est mal à l’aise ?

  • il est tendu.
  • Il ne profite pas des lieux : ne renifle pas (alors qu’il le fait d’habitude).
  • Il reste dans vos jambes.
  • Il a un comportement inhabituel.
  • Il refuse les friandises qu’il apprécie
  • il émet de nombreux signaux d’apaisements (pour en savoir plus regardez cette vidéo)

Si c’est le cas, stoppez l’interaction, ou carrément la balade. Par contre, faites attention, si vous devez intervenir cela doit être fait calmement, sans mettre de la pression, de l’énervement. Il n’y a pas de honte à partir quand son chien ne passe pas un bon moment. Ne vous acharnez pas, c’est inutile.

Que faire si une bagarre se produit ?

Une rencontre entre chien comporte toujours un risque, aussi faible soit il. Et il sera très limité si vous suivrez les conseils que je vous ai donné au dessus.

Toutefois si une bagarre éclate c’est toujours le système D : je n’ai ni recette miracle ni baguette magique. C’est comme en cas de rencontre d’un chien sans maître, c’est au cas par cas. Cela dépend du degré d’animosité : une simple dispute n’est pas égale à une véritable bagarre. C’est pour cela que les précautions que je vous donne dans cet article sont importantes, pour éviter d’avoir à gérer une dispute.

Néanmoins, je peux vous donner quelques tuyaux :

  • chaque maître part en courant dans des directions différentes en appelant son chien : cela fonctionne si les chiens savent revenir quand on les appelle, ont un réel lien avec leur maître et à condition que la tension ne soit pas trop montée.
  • Faire un bruit interruptif : en surprenant les chiens par un bruit assez fort et inattendu, ils s’interrompent souvent et laissent quelques précieuses secondes à leurs maîtres pour les attraper et ainsi les séparer
  • En cas de morsure tenue : il va falloir faire lâcher le chien. Surtout, ne tirez pas les chiens, c’est très dangereux pour le chien mordu. Toutes les méthodes qui visent à faire lâcher un chien sont douloureuses, mais nécessaires. Personnellement, j’ai un jour étranglé un chien qui avait attrapé mon chien Fltich et commencé à le secouer. J’ai serré son collier jusqu’à ce qu’il manque d’air et ouvre la gueule dans un réflexe visant à respirer. Ce n’est pas cool d’étrangler un chien. Je n’ai pas aimé le faire. Mais c’était nécessaire pour dégager Flitch de son emprise.

Vous l’aurez compris la prévention est de mise, afin de faire en sorte que les chiens ne se battent pas. Pour cela il est important d’aborder le cas de la rencontre avec un chien harceleur.

Le cas du chien harceleur

Certains chiens sont incapables, sans un apprentissage de profiter de la balade dès lors qu’il y a d’autres chiens. Ils sollicitent sans arrêt les autres chiens, veulent jouer, sont incapables de faire autre chose, empêchent les autres de renifler, parfois même de faire leur besoin. D’autres vont avoir tendance à monter un chien et ne plus le lâcher et continuer à le coller encore et encore. Se sont des situations courantes et les avis divergent sur ce qu’il convient de faire.

Mon avis sur la question est sans appel : ne laissez pas votre chien se faire harceler. Ne laissez pas votre chien en harceler un autre.

Si vous laissez les chiens se débrouiller : le chien harceleur apprend à harceler. Peut-être espérez-vous que l’autre chien va l’envoyer bouler ? Le problème c’est que vous ne savez pas quand. Le harceleur non plus d’ailleurs. Et à chaque rencontre c’est la même chose : il harcèle et au bout d’un moment ou pas, il se fait rabrouer. Il n’apprend pas à ne pas harceler au mieux il apprend à cesser, au pire il va en harceler un autre. Dans tous les cas, il ne comprend pas pourquoi ce qu’il fait depuis 10 minutes est soudainement puni.

C’est un peu comme le chien qui demande de l’attention à son maître en mettant des petits coups de museau sur son coude, parfois ça marche, il obtient une caresse, parfois cela agace et il se fait engueuler. Du coup, il cesse sur le moment, puis recommence. C’est logique, parfois cela fonctionne. Il n’y a donc aucune raison d’adopter un autre comportement.

Si laisser faire le chien harceleur n’est donc pas une bonne idée, laisser un chien se faire harceler ne l’est pas davantage. En effet que retient la victime : que certains chiens sont lourds et pénibles. Ce n’est pas ce qui va le rendre sociable on est d’accord ! Au mieux il subit en silence pendant toute la balade au pire, il va finir par envoyer bouler son harceleur. Bien me direz-vous il a appris à se défendre ! Le problème c’est qu’à n’en pas douter il a demandé gentiment et poliment au chien de cesser, sans succès. Puis quand d’un coup, poussé à bout il utilise le bazooka, s’il s’aperçoit que cela fonctionne, croyez vous vraiment que la prochaine fois il attendra avant de sortir l’arme lourde. Évidemment pas.

Autrement dit, la victime d’un harceleur apprend bien souvent que les méthodes radicales sont plus efficaces que la politesse. Résultat le chien harcelé a appris l’impolitesse. Il a compris que dire « fou le coup » est plus efficace que dire « s’il te plaît ». Pas sûre que cela vous convienne finalement.

Enfin, je voudrais souligner que, le fait qu’un chien s’emporte sur un autre chien n’est pas une bonne idée. D’abord par ce que les chiens ont des dents et que cela peut vite dégénérer.

Ensuite parce qu’une punition, employée par un chien sur un chien n’est pas meilleure ou plus légitime, qu’une punition pratiquée par un humain sur un chien.

Puisque je n’utilise pas la punition sur un chien, parce que je la trouve dangereuse et inefficace, pour avoir un chien épanoui et en confiance, je ne vais certainement pas en faire l’apologie quand un chien l’applique.

Mais alors que faut-il faire en cas de harcèlement :

  • Sortir le harcelé des pattes du harceleur : ainsi vous êtes le sauveur de votre chien, joli rôle non ?!
  • Apprendre au harceleur à se comporter autrement en anticipant (repérer les signes avant-coureurs), en l’interrompant (d’où l’importance d’apprendre au chien à laisser sur demande ou à venir), en l’empêchant de harceler (par la longe)

Si votre chien est harceleur votre priorité doit être : qu’il n’ait pas l’occasion de harceler qui que ce soit. Ne comptez pas sur les autres chiens pour faire le job à votre place. C’est à vous qu’incombe son éducation.

Jusqu’ici, nous avons vu comment faire quand on rencontre un chien lors d’une promenade, comment se comporter au départ de la balade, repérer les signes qui permettent ou non de lâcher les chiens, gérer le chien harceleur, reste voir les moments potentiellement à risque afin d’anticiper.

Les situations à surveiller lors des rencontres entre chiens

  • Le départ, comme je l’ai dit tout à l’heure, est souvent source de tension
  • les pauses, les moments où les maîtres sont statiques : je vous conseille de garder votre chien à côté de vous
  • les sorties de l’eau : les chiens ont souvent envie de courir et les jeux peuvent être brutaux
  • les chemins étroits : les bousculades ne sont pas tolérées de la même manière par tous les chiens
  • les moments de stress : si vous passez devant un grillage avec des chiens qui aboient, cela peut générer un stress, attendez que les choses se calment.
  • Les jouets : certains chiens ne partagent pas un jouet, ce qui peut provoquer une bagarre. Personnellement dans une balade de groupe j’estime qu’il y a assez de choses à faire sans mettre un jeu au milieu.
  • La distribution de nourriture ou d’eau : j’ai déjà vu des chiens démarrer une dispute à cause d’une gamelle d’eau posée sans précaution au milieu d’un groupe de chiens
  • Le demi-tour : j’ignore pourquoi, mais j’ai constaté de nombreuses fois de l’excitation lors des demi-tours, désormais j’anticipe en mettant tout le monde en laisse un peu avant, pendant et après.
  • Les câlins : certains chiens ne partagent pas leur maître, la balade n’est pas le lieu ni le moment pour travailler le partage.
  • Chaque chien est unique, donc, voyez ce qui crée une tension chez VOTRE chien et tenez en compte.

Si vous suivez tous les conseils que je vous donne dans cet article, autrement dit :

  • laisser les chiens faire connaissances à distance
  • utiliser la longe
  • prendre le temps d’observer les chiens,
  • faire attention aux moments excitation
  • laisser de l’espace et faire des pauses dans les interactions
  • empêcher un chien de harceler
  • etc.

Vous mettez toutes les chances de votre côté pour que la rencontre entre les chiens se déroule bien et limitez les risques de bagarre. Je ne vais pas vous mentir, le risque zéro n’existe pas. Parce que les chiens sont des êtres vivants, que tout n’est pas prévisible, et que vous-même êtes faillible.

Néanmoins, j’ai écrit cet article pour vous permettre de réduire les risques au maximum, pour que les bénéfices des rencontres entre chiens soient largement supérieurs aux risques encourus. Aussi je vous invite à faire des rencontres avec d’autres chiens régulièrement en suivant ces conseils. Vous verrez combien cela est bénéfique pour votre chien. Il va apprendre à être plus calme, sera moins collé à vous (s’il est destructeur, vous y avez particulièrement intérêt). Il sera fatigué après ces rencontres et vous pourrez faire connaissance avec d’autres propriétaires de chiens et qui sait, peut-être voir naître une belle amitié. Alors, n’attendez plus, rejoignez un groupe de balades, ou faites connaissance avec d’autres propriétaires de chiens dans votre quartier.

Il n’y a rien de plus beau que de voir des chiens se balader ensemble.

Si cet article vous a plus pensez à le partager sur les réseaux sociaux, il intéressera sûrement d’autres propriétaires de chiens.

Vous pouvez aussi regarder la vidéo que j’ai faites sur le sujet.

Share Button