B comme Balade

B comme Balade

24 juin 2019 0 Par Un monde d'amis
Share Button

Lorsqu’il est question de balade les esprits s’échauffent souvent. Entre les maîtres qui pensent que le chien n’en a pas besoin et ceux qui affirment qu’elle doit être de 2 heures au moins, difficile de s’y retrouver. Alors voici mon point de vue sur la question.

Une balade quotidienne indispensable

Si vous possédez un jardin, vous estimez peut être que la balade n’est pas indispensable et pourtant, elle est essentielle au bien être de votre chien, même s’il lui arrive de fuguer et de se promener sans vous ; D’ailleurs n’est-il pas tout excité à la vue de la laisse ? C’est bien la preuve qu’il rêve de partir avec vous ! De plus il se peut qu’il n’ait plus besoin de s’évader s’il est régulièrement sorti de sa « cage dorée ». En effet, vous devez être conscient que votre chien n’a plus grand-chose à découvrir dans votre jardin, quel que soit sa taille, il en fera vite le tour et n’y trouvera plus d’attrait, sinon peut être, dans le tuyaux d’arrosage que vous aurez oublié de ranger et qui s’avérera un jouet nouveau fort intéressant… de son point de vue évidemment !

Si vous habitez en appartement vous promenez certainement déjà votre chien pour qu’il fasse ses besoins, c’est déjà pas mal, mais ce n’est pas assez ! Aller au bout de la rue sur un coin d’herbe ou près d’un arbre ne va certainement pas satisfaire le besoin exploratoire de votre chien. Signalons au passage que même le chihuahua, s’il peut se soulager dans une litière, comme un chat, a, néanmoins, besoin de sortir. Vous avez choisi de partager votre vie avec un animal dont le sens le plus développé est l’odorat, il vous incombe de lui offrir de nombreuses occasions de s’en servir.

Réfléchissez un instant à ce que fait votre chien en votre absence : qu’il soit dehors ou dedans il passe une bonne partie de son temps à dormir d’ailleurs que peut-il faire d’autres ? Dans le meilleur des cas vous avez prévu pour lui des occupations, mais elles ne l’occuperont pas longtemps au regard de vos longues heures d’absences ; Dans le pire des scénarios il n’a rien à faire. Vous pensez peut être : quelle chance de passer sa journée à dormir, pourtant rassurez moi vous faites autre chose que dormir durant vos vacances n’est ce pas ? A moins que vous ne manquiez vraiment de sommeil ce qui implique que vous ayez besoin de vous reposer d’avoir beaucoup (trop ?) travaillé. Mais votre chien lui, de quoi se reposerait il s’il ne fait rien de ses journée ? Alors il va se mettre à aboyer après tout et peut être rien (ou presque !) à courir en tous sens, après un camion qui passe ; Le facteur lui procurera sans doute une bonne activité etc… Au pire il va décrire des cercles sans but : vous savez ce moment que vous qualifiez de « folie time » qui s’apparente en fait au lion dans sa cage qui fait les 100 pas, cherchant à décharger son trop plein d’énergie. Est-ce là la vie que vous voulez pour votre chien ?

Je vous entends d’ici arguer que votre emploi du temps serré vous laisse peu de temps pour votre compagnon à 4 pattes, aussi vous préférez lui lancer la balle pour le défouler, quelle erreur !!! Avez vous sérieusement déjà vu votre chien fatigué après une partie de jeu ? Au mieux résigné quand vous rangez le jeu, au pire excité et frustré que le jeu cesse. La promenade en revanche, si elle est bien menée, permettra à votre chien de s’évader de son quotidien, découvrir d’autres lieux, renifler de nouvelles odeurs, rencontrer des personnes diverses, croiser des congénères… Toutes ces expériences vont le fatiguer inévitablement ; Et, cerise sur le gâteau, permettre d’encadrer certains comportements qui peuvent s’avérer gênants. Ainsi si vous avez un potager et que votre chien a aussi des dons de jardiniers il serait certainement préférable qu’il les exerce dans la forêt non ?

Une promenade agréable pour vous deux.

Il va sans dire que le but de la balade étant de permettre au chien de satisfaire à ses besoins exploratoires entre autres, il ne peut être question de le garder au pied, fixé sur vous, cela reviendrait à amener un enfant à Disneyland, tout en refusant qu’il monte sur les attractions ! Pour que la balade lui soit profitable vous devez le laisser renifler autant qu’il le souhaite, voir lever la patte 10 fois sur 5 mètres si tel est son désir ! Toutefois afin que cette promenade soit agréable pour vous aussi, vous devrez lui enseigner à ne pas tirer sur sa laisse, faute de quoi vos sorties se transformeront vites en calvaires pour finir inexistantes.

Lui apprendre le rappel sera utile également, car rien ne remplacera jamais la liberté mais à défaut ou en attendant, un harnais (plus confortable qu’un collier) et une longe feront l’affaire. Oubliez la laisse à enrouleur avec son bouton magique qui bloque le chien pour un oui ou pour un non, lui donnant des à-coups imprévisibles, souvent générateurs de stress. Oubliez aussi le téléphone portable qui vous accapare au point de ne plus prêter attention à celui qui est à l’autre bout de la laisse. La promenade doit être un moment partagée, vous vous promenez ensemble et non comme 2 individualités, enfermées chacune dans son propre univers.

Profitez-en pour observer votre chien, apprendre à le connaître, sans interventions constantes visant à lui interdire ceci ou cela : comment pourrait-il apprécier sa promenade si vous êtes sur son dos constamment ? Laissez-le être et se comporter comme le canidé qu’il est ! Bien sûr cela n’exclut pas de courtes périodes d’éducation, au contraire ; La promenade est idéale pour répéter, dans des contextes divers, les ordres appris à la maison. Vous pourrez aussi pratiquer des jeux de flairs, tel que la recherche de friandises, ou d’un objet, lui lancer le bâton trouver là, bref la promenade est le moment idéal pour renforcer votre relation

Votre chien appréciera une promenade quelque soit le lieu, du moment que vous en changez régulièrement. Nul besoin d’aller à la campagne ou en forêt pour que votre chien profite, la ville offre de multiples odeurs et un terrain de jeu idéal pour pratiquer la street agility.

Enfin la durée de la promenade est fonction du chien : un chiot aura évidemment des balades plus courtes qu’un adulte en pleine santé, et du lieu : si l’environnement est riche, ou nouveau la balade pourra être plus courte.

Une promenade respectueuse des autres.

Il y a fort à parier que, lors de vos pérégrinations, vous croisiez des gens qui n’aiment pas ou ont peur des chiens. Il vous appartient de ne pas leur imposer votre chien déambulant en tous sens : pour cela un seul mot d’ordre : rappelez-le à vos côtés.

Un autre chien, tenu en laisse, vient dans votre direction tandis que le vôtre est détaché : rappelez le afin qu’il reste à côté de vous. Même si votre chien est le plus gentil du monde, vous ignorez tout de celui qui vient en face alors ne le mettez pas en difficulté, pas plus que son maître, en lui imposant votre chien, fût-il joueur.

Vous voyez au loin un chien portant un ruban jaune au collier ou à la laisse : il s’agit d’un code signifiant que ce chien a besoin d’espace, peu importe la raison, écartez-vous et laissez le passer sans vous approcher. Votre chien n’a pas besoin de saluer tous les canidés qu’il croise pour être heureux !

L’idéal si vous voulez que votre chien rencontre des congénères est encore de participer à des promenades éducatives, organisées par de nombreux éducateurs canins : les rencontres sont sécurisées par un professionnel qui saura décider du moment et du lieu propice pour que les chiens soient lâchés ou non.

Enfin lorsque vous sortez avec votre chien prenez de quoi ramasser ses déjections, non pas parce qu’un policier pourrait vous mettre une amende (je suis partisane d’une éducation basée sur le renforcement positif et à ce titre je n’aime guère les menaces et punitions en tous genres) mais par respect pour les gens qui vous entourent et qui n’ont pas à subir des trottoirs minés.

Share Button